fbpx
loader image

Les caractéristiques du mentor

19 Sep 2022 | Mentor

Leo Nardecchia, jeune chef d’entreprise multi-casquettes et auteur, a dit « il y a autant de mentors que de domaines professionnels ». Et oui, le mentor peut prendre 1000 visages ! Dans tous les cas, il permet d’aider toutes les personnes qui en ont besoin, comme les étudiants par exemple, à s’épanouir professionnellement. Il intervient généralement à un moment déterminant de la vie professionnelle des mentoré.es. Découvrez sans plus attendre toutes les caractéristiques du mentor et contribuez ainsi au succès d’une personne.

Tout commence avec la véritable volonté  d’accompagner

Commençons par le début avec un point déterminant et certainement le plus équivoque des caractéristiques d’un mentor : la volonté. Il s’agit du meilleur point de départ qui soit à tout mentorat. L’envie, et on dira même le besoin, de partager et de transmettre reste essentiel pour une relation vertueuse avec votre mentoré.e. De cette manière, vous aurez déjà parcouru une bonne partie du chemin.

« Le leadership et l’apprentissage sont indissociables. »
John Fitzgerald Kennedy, 35e président des États-Unis

Être soi-même, tout simplement

Stop aux idées reçues ! Un mentor n’est pas un homme en fin de carrière qui a tout réussi dans la vie. Bien au contraire, un mentor n’appartient à aucune étiquette et c’est ce qui fait toute la force de l’accompagnement. Peu importe votre secteur professionnel, votre âge, votre genre ou encore votre niveau hiérarchique, c’est votre propre histoire qui fait toute la différence.

Par ailleurs, avoir la science infuse ne fait jamais partie des caractéristiques du mentor. Le but n’est pas d’être incollable, mais plutôt d’aider du mieux possible votre mentoré.e avec vos forces et votre expérience. Les erreurs de parcours n’en sont jamais vraiment puisqu’elles permettent de donner de vrais conseils utiles et concrets.

La capacité à plonger dans l’univers de la personne accompagnée

Vous avez déjà vu ou vécu les véritables moments de jeu entre un enfant et un parent ? Pour un mentor, c’est pareil. Il faut entrer dans le monde de votre mentoré.e pour le comprendre dans toute son entièreté et sans faux-semblants. Être vraiment curieux et à l’écoute permet d’ajouter une jolie pierre à l’édifice.

D’autre part, votre empathie est une des caractéristiques du mentor puisqu’elle vous permettra d’installer un climat de confiance avec votre mentoré.e. Celui-ci sera alors à l’aise pour poser toutes ses questions et échanger avec vous sereinement.

« Je tenais vraiment à te remercier pour tes encouragements. Nous avons pu travailler ensemble et grâce à toi aujourd’hui, je me sens plus confiante pour affronter les défis du monde du travail. »
Message d’une jeune à sa mentor ANAF.

Se faire confiance

Être soi-même, c’est aussi accepter toute sa légitimité dans le cadre d’un programme de mentorat. Adieu le vilain syndrome de l’imposteur ! Être un mentor vous permet de gagner confiance en vous, tout naturellement.

Un bon mentor reste également honnête avec lui-même et son.sa mentoré.e. En plus de faire un point sur le parcours de la personne que vous accompagnez, vous apportez une vision éclairée sur le vôtre.

PS N’oubliez pas, le rôle du mentor n’est pas d’avoir un avis sur tout, mais plutôt de faire preuve d’objectivité face à une situation.

L’Association Nationale des Apprentis de France (ANAF) est convaincue qu’une mise en relation entre un mentor et un/une mentoré.e permet de s’accomplir dans son travail. Parce que l’humain reste LA valeur ajoutée à privilégier, peu importe les circonstances. Alors, vous reconnaissez-vous dans les caractéristiques d’un mentor ?

Commentaires récents

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Suggestions d’articles

    Aucun résultat

    La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.